13.08.2019, 17:31

Valais: le franc fort va-t-il plomber l’hiver?

Premium
chargement
En 2009, un euro coûte 1 fr 50. Le franc grimpe une première fois lors de la crise de la dette dans la zone euro. La BNS réagit en imposant un taux plancher et abandonne cette mesure en 2015 faisant de nouveau monter la valeur du franc face à l'euro.

Tourisme Valeur refuge durant les temps d’incertitude économique, le franc suisse se rapproche de la parité avec l’euro. Dépendant du pouvoir d’achat de ses voisins, le tourisme s’habitue à cette fragilité cyclique.

En janvier 2015, l’économie du pays chancelait lorsque la Banque nationale suisse (BNS) abandonnait le taux plancher, cette stratégie pour maintenir le franc suisse en équilibre avec la monnaie européenne. Depuis, les entreprises exportatrices et le tourisme tremblent à chaque fluctuation monétaire. Ces derniers jours, l’euro coûte à peine 1 fr. 10 et la crainte de voir les clients se détourner d’une Suisse...

À lire aussi...

«Les effets du franc fort s’estompent»«Les effets du franc fort s’estompent»

Verbier s'adapte au franc fortVerbier s'adapte au franc fort

Top